http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d7/Muybridge_horse_gallop_animated_2.gif

      En route pour

 

  Un printemps en Namibie

Guide de safari en Afrique du Sud

Rêveries contemplatives en Afrique de l'Est

Guide en Namibie   Dans l'Afrique resplendissante

Sur les pistes du Zimbabwe     Journal de Tanzanie

Les vallées du Zambèze et de la Luangwa

Les derniers édens d'Afrique australe

Aventures équestres


 

 

 

 Chapitre VIII

Chapitre précédent : Guide en Namibie

  

Depuis que nous résidons en Namibie, nos congés sont l'occasion de poursuivre notre découverte de l'Afrique australe. Cette fois-ci, nous partons au Cap-Occidental, en Afrique du Sud. La région présente en effet une surprenante variété de paysages avec ses landes sauvages sur la côte atantique, ses vignobles bien ordonnés dans le Boland, ses forêts primaires à Nature's Valley, ses étendues arides dans le Karoo et ses montagnes à la beauté austère dans le Cederberg...

 

DSC0154

 Paysage du Namaqualand.

DSC0142

Criquet de l'espèce Phymateus morbillosus.

DSC0148

 Camping de Groen River, dans le parc national Namaqua. 

DSC0129

DSC0156

 Chambre d'hôtes Absolute Beach à Britannia Bay.

DSC0161

DSC0173

Parc national West Coast. 

DSC0241

DSC0208

DSC0217

DSC0221

DSC0229

DSC0263

DSC0298

 La Montagne de la Table vue depuis les plages de Bloubergstrand.

DSC0306

 Chambre d'hôtes Esperanza, dans le quartier résidentiel d'Oranjezicht, au Cap.

DSC0322

DSC0333

DSC0708

DSC0688

DSC0325

 Oranjezicht au début du 20ème siècle.

DSC0343

Photographie au même endroit un siècle plus tard.

DSC0431 

Exemple d'architecture victorienne dans le quartier.

DSC0653

Style Cape Dutch.

DSC0441

DSC0363

Dîner au Mount Nelson Hotel.

DSC0382

Cet établissement est sans doute le plus élégant du Cap. Lorsqu'il a ouvert ses portes en 1899, il accueillait une riche clientèle britannique. Winston Churchill et Arthur Conan Doyle, entres autres célébrités, y ont séjourné. 

DSC0392

DSC0389

DSC0409

Waterfront.

DSC0575

Two Oceans Aquarium.

DSC0443

DSC0529

Panorama sur "Three Anchor Bay" depuis "Signal Hill".

DSC0577

 Vue en sens inverse vers "Table Mountain".

DSC0581

"The Twelve Apostles" (Les Douze Apôtres), allusion aux douze sommets qui surplomblent l'Océan.

DSC0606

Le centre-ville historique (City Bowl) vue depuis la Tête de Lion (Lion's Head).

DSC0621

Bo-Kaap.

DSC0655 

La plupart des habitants de ce petit quartier du centre-ville sont des musulmans nommés "Malais du Cap". Ce groupe ethnique particulier à l'Afrique du Sud est principalement issu d'esclaves indonésiens qui furent déportés au Cap à partir du 17ème siècle par la Compagnie néerlandaises des Indes orientales.

DSC0674

Mosquée.

DSC0664

Visite d'un appartement en vente à Bo-Kaap.

DSC0668

DSC0671

Vergelegen Estate.

DSC0845

Lorsque Willem Adriaan van der Stel succède à son père comme gouverneur de la colonie du Cap en 1700, il n'hésite pas à utiliser sa fonction pour s'attribuer 30 000 hectares au pied des Monts Hottentots Holland, de la même façon que Simon van der Stel s'était approprié Constantia. A l'époque, le trajet depuis la ville du Cap nécessite trois jours de chariot. Le domaine prend ainsi le nom de "Vergelegen", signifiant "lointain" en néerlandais.

Sur son immense propriété, Willem Adriaan fait bâtir un moulin, des réservoirs d'eau, des canaux d'irrigation, ainsi qu'un splendide manoir dans le style Cape Dutch. Il fait également planter de la vigne, des vergers et des chênes. Dans les 18 fermes qu'il établit sur place, il élèvera jusqu'à 1000 bovins et 1800 moutons. 

Vergelegen, aujourd'hui situé à Somerset West, peut facilement être considéré comme le plus beau domaine viticole du Cap-Occidental. Ses magnifiques jardins abritent le plus vieux chêne d'Afrique du Sud, planté il y a plus de 300 ans. Les cinq énormes camphriers qui élèvent leur ramure majestueuse devant le manoir ont sans doute le même âge. Ce site prestigieux a notamment reçu la visite de la Reine Elizabeth II, du Prince Charles, de Bill Clinton et de Nelson Mandela.

DSC0813

DSC0822

La bibliothèque renferme une remarquable collection de livres anciens.

DSC0742

Forêts d'hortensias. 

DSC0746

DSC0860

Vergelegen propose des déjeuners champêtres dans une belle forêt de camphriers.

DSC0803

DSC0869

Chambre d'hôtes Lekkerwijn, près de Franschoek. 

DSC1012

DSC0912

DSC0941

DSC0900

DSC0954

DSC0905

DSC1011

DSC0977

DSC1007

DSC0894

DSC1000

DSC0885

DSC0891

DSC0985

DSC0883

DSC1018

Le domaine de Boschendal est l'un des plus anciens d'Afrique du Sud. Le Huguenot Jean le Long en fait l'acquisition en 1688. La propriété est ensuite achetée en 1715 par un autre Huguenot, Abraham de Villiers. Cette famille conservera Boschendal jusqu'en 1879 pour en faire une ferme viticole florissante.

En 1746, Jean de Villiers fait bâtir une grande demeure à l'endroit du manoir actuel. Le fronton de style Cape Dutch est construit en 1812 par Paul de Villiers, le fils de Jean. A cette époque les fermiers de la Vallée du Drakenstein connaissent une certaine prospérité et désirent embellir leur maison. Le manoir devient un Monument National en 1976 après avoir été complètement restauré. Aujourd'hui, cette élégante demeure située dans un site admirable est l'un des fleurons de l'architecture Cape Dutch.

DSC1123

DSC1101

DSC1126

DSC1034

DSC1060

DSC1054

DSC1084

DSC1095

DSC1076

DSC1111

DSC1153

DSC1160

DSC1100

DSC1208 

DSC1163

Le restaurant "La Petite Ferme" offre une vue imprenable sur la splendide vallée de Franschhoek.

DSC1185

DSC1172

DSC1170

DSC1201

 Chambre d'hôtes Basse-Provence, à Franschhoek.

DSC1272

DSC1265

DSC1257

DSC1245

DSC1283

DSC1233

 Chambre d'hôtes Knysna Belle, dans le lagon de Knysna.

DSC1316

DSC1303

DSC1322

DSC1319

DSC1315

Plettenberg Bay.

DSC1329

Nature's Valley.

DSC1369

DSC1339

DSC1398

DSC1403

DSC1397

DSC1382

DSC1408

Parc national Tsitsikamma.

DSC1422

DSC1437

 Embouchure de la rivière Storm.

P1050804

P1050811

P1050818

P1050834

P1050851

P1050827

P1050849

Palais d'un "baron de la plume" à Oudtshoorn.

DSC1668

DSC1835

DSC1675

Cango Ostrich Farm.

DSC1585

Oudtshoorn est la capitale mondiale de l'autruche. L'élevage commercial de ces oiseaux a débuté dans la région vers 1864. Les plumes d'autruches étaient alors exportées vers l'Europe pour être utilisées dans la mode et le spectacle. A partir des années 1880, les éleveurs d'autruches à Oudtshoorn étaient essentiellement des Juifs de Lituanie qui avaient émigré en Afrique du Sud pour fuir les pogroms. Beaucoup d'entre eux devinrent si riches qu'ils purent se faire construire des demeures luxueuses dans le centre d'Oudtshoorn. Quelques uns de ces "palais de la plume" datant des années 1900 ont été conservés sur High Street et Baron van Reede Street.

Ostrich feather hat

En  1913,  à  l'apogée  de  sa  prospérité,  le  district  d'Oudtshoorn comptait 750 000 autruches d'élevage et exportait 450 tonnes de plumes. Cet âge d'or allait connaître une fin brutale en 1914. L'apparition des automobiles ouvertes avait fait changer la mode en Europe, les chapeaux à plumes étant guère compatibles avec la vitesse. Par ailleurs, la surproduction mondiale avait fait baisser considérablement le prix de la livre de plumes. Le déclenchement de la Première Guerre Mondiale ne fit que précipiter l'effondrement du marché. La plupart des éleveurs d'autruches à Oudtshoorn furent subitement ruinés. L'élevage d'autruches dans la région n'a finalement repris qu'après la Deuxième Guerre Mondiale. Depuis, la commercialisation de la peau et de la viande d'autruche a redonné un second souffle à ce secteur d'activité.

DSC1615

Cango Caves.

DSC1508

DSC1542

DSC1515

Chambre d'hôte 141 High Street, dans le centre d'Oudtshoorn.

DSC1801

DSC1700

DSC1766

DSC1794

DSC1798

Le Révérend George Murray fit bâtir cette belle demeure en 1881 : il lui fallait une habitation suffisamment spacieuse pour pouvoir y loger son épouse et ses 16 enfants.

DSC1802

DSC1830

La présence de nombreux signes religieux dans la maison nous faisait d'abord croire à une famille très pieuse, comme c'est souvent le cas chez les Boers. Ce n'est qu'au petit-déjeuner que nous avons appris par la femme du pasteur que nous séjournions dans le presbytère de l'église d'en face !

DSC1799

 Tulbagh.

DSC2187

 Chambre d'hôtes Cape Dutch Quarters.

DSC1874

DSC1854

DSC2079

DSC1990

DSC2035

DSC1981

DSC1686

DSC2083

DSC2088

DSC2109

DSC1964

DSC2061

DSC1889

DSC2069

DSC2130

DSC2234

DSC1863

DSC2076

DSC1843

Ce fronton a la particularité d'être orné de trois ananas, symboles de prospérité.

DSC2128

Dans l'Europe du 17ème siècle, la culture sous serre de l'ananas exigeaient des coûts faramineux. Ce fruit exotique fut donc rapidement associé à la richesse. Jusqu'à la moitié du 18ème siècle, l'ananas était si rare et si cher en Europe qu'il demeurait l'apanage des rois. Par la suite, quand des aristocrates britanniques développèrent sa culture sous serre au Royaume-Uni, ce fruit devint plus accessible à la noblesse et à la grande beourgeoisie. Auréolé de prestige, l'ananas n'était consommé que très rarement. Il servait surtout à décorer les tables durant les grandes occasions. Un ananas pouvait ainsi être réutilisé plusieurs fois pour des fêtes ou des dîners jusqu'à ce qu'il commence à pourrir.

DSC2127

DSC1920

DSC2159

DSC2171

Cederberg Wilderness Area.

DSC2250

Une trentaine de léopards vivent encore dans les montagnes du Cederberg. Un organisme privé, "Cape Leopard Trust", travaille depuis 2004 dans la région pour trouver des solutions aux conflits Humains-Faune sauvage.

DSC2252

DSC2257

Waterfall Trail (Algeria).

DSC2273

DSC2289

DSC2352

DSC2362

DSC2374

Clanwilliam Dam.

DSC2385

DSC2390

 Kliphuis.

DSC2455

DSC2425

DSC2437

DSC2432

 

 

 Voir également : 

     Les derniers édens d'Afrique australe       

                                                                                                 Les_derniers__dens_d_Afrique_australe